Quelques conseils pour ceux qui seraient tentés par l'aventure ....


Le "Canal du Midi à vélo" est une aventure FORMIDABLE mais qu'il ne faut pas prendre à la légère car elle demande pas mal de préparation; cela n'a rien à voir avec un parcours sur le réseau RAVEL en Belgique !

Il est inutile d'essayer de se "pointer" à Toulouse et espérer effectuer le trajet à l'aventure; c'est raté d'avance !!!

Tout d'abord il faut bien préparer la découpe du parcours en étapes. Le trajet total n'est que de 240 km (si on ne se trompe jamais de route et qu'il n'y a pas de travaux obligeant des détournements !). Cependant, la distance parcourue par jour ne correspond en rien à ce qu'on peut faire sur un RAVEL; il faut tenir compte de l'état parfois déplorable des chemins (trous, racines, cailloux), de la chaleur et de l'absence absolue de panneaux indicateurs.
 Alors que sur le RAVEL en Belgique, je peux, malgré mon âge et des problèmes cardiaques, parcourir à l'aise + de 100 km sur une journée, là-bas, certaines étapes de 50 km m'ont été très pénibles.
A moins que d'être un grand sportif, quatre étapes sont un minimum si on veut éviter que les vacances ne se transforment en travaux forcés...

Prévoir les hébergements. Il ne faut surtout pas s'imaginer que sur le canal, il y a des hôtels, auberges ou chambres d'hôtes à chaque tournant; c'est parfois le désert pendant des dizaines de kilomètres. La solution du camping est intéressante mais elle oblige à rouler avec un chargement non négligeable ce qui est très pénalisant dans beaucoup d'endroits.

La solution que nous avons utilisée était très confortable; formule vélo + train + caravane.
Elle peut être réalisée de la manière suivante :
   - étape 1 : Toulouse - Castelnaudary
   - étape 2 : Castelnaudary - Carcassonne
   - étape 3 : Carcassonne - Le Somail - Narbonne (par le canal de la Robine)
   - étape 4 : Narbonne - Béziers
   - étape 5 : Béziers - Marseillan - Agde.
On installe la caravane dans un camping près de la gare de Castelnaudary.
1ier jour : Castelnaudary - Toulouse en train + vélo; Toulouse - Castelnaudary à vélo.
2e jour : Castelnaudary - Carcassonne à vélo; Carcassonne - Castelnaudary en train + vélo.
3e jour : Castelnaudary - Carcassonne en train + vélo; Carcassonne-Narbonne à vélo; Narbonne - Carcassonne en train + vélo.
4e jour : repos : on déménage la caravane de Castelnaudary vers un camping à proximité de la gare de Béziers.
5e jour : Béziers - Narbonne en train + vélo; Narbonne - Béziers à vélo.
6e jour : Béziers - Agde - Marseillan - Adge à vélo; Agde - Béziers en train + vélo.

A noter que pratiquement tous les trains sur les lignes qui longent le canal acceptent les vélos (aménagement spécial au milieu du convoi) et que, contrairement à la Belgique, le transport des vélos est gratuit ! Seul petit problème, l' accès aux quais des gares n'est pas préu pour les vélos; il faut se les "coltiner" par les escaliers...

Le choix du vélo. Idéalement, il faudrait disposer de 3 vélos différents; un vélo de route pour le premier tronçon de 50 km au départ de Toulouse (belle piste cyclable), un VTC (vélo tout chemin) pour la suite du parcours et un VTT (vélo tout terrain) pour certaines étapes aux environs du tunnel de Malpas et pour les 10 derniers kilomètres. Le mieux est de choisir un VTC solide et maniable et de disposer de pneus à gros galets (les épines d'accacias sont nombreuses sur le parcours). Ne pas oublier une petite trousse à outils, un trousse de secours et surtout quelques bouts de fils de fer.

Lors de chaque étape, veiller à emporter de l'eau en suffisance et un casse-croûte; les points d'approvisionnement le long du canal sont rares et souvent fermés hors saison. La consommation en eau peut dépasser les 3 litres par étape et par personne !

Ne pas s'embarquer sur le Canal du Midi sans une documentation détaillée du parcours. Nous ne pouvons que conseiller le petit ouvrage "Le Canal du Midi à Vélo" de Philippe Calas (Edition Edisud - qu'il est possible d'acheter sur internet); sans lui, je crois que nous serions encore en train  de tourner le long du canal pour savoir sur quelle rive le suive. En plus, ce livre est bourré de conseils très judicieux.

Bon à savoir pour les gens qui, comme moi, sont allergiques aux piqures se moustiques et de taons!!! Contraitrement aux idées préconçues, nous n'avons été importunés par aucun taon ni moustique tout au long de notre voyage !

Si possible, éviter re faire le parcours en juillet et août; c'est plein de monde et il y fait très chaud. A notre avis, la meilleure période est fin mai ou début juin (le 28 juin, nous avons eu à Béziers des températures dépassant les 40 °; chaud chaud pour pédaler !).

             Retour index